Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Univers Parallèles

Des Bd, des dessins rigolos, des textes débiles et plein de n'importe quoi comme s'il en pleuvait, avec des dessinateurs fous fous fous...

La femme du lac par Alain Imoléon

 

 

Je courais, une nuit, autour d’un lac gelé. Une femme m’avait suivi. Porté par le vent, son parfum m’imprégnait. Ou peut-être, au fil des tours, je revenais dans le sillage de la femme. Ne la voyant pas, je me suis arrêté, retourné. J’ai vu la femme s’arrêter également ; elle a marché tranquillement vers moi. Elle m’a souri, comme si elle était traversée par une pensée insolite. Je lui ai demandé pourquoi elle souriait. « C’est de vous voir, à chaque passage, effleurer de la main l’écorce du dernier platane avant le petit pont blanc ». Les mouettes glissaient sur la surface glacée. On entendait, d’une maison de style Louisiane, Les fées sont d’exquises danseuses. Sous le ciel bleu, l’ombre de la femme prolongeait celle d’un saule. « Je sais que vous écrivez, me dit-elle. » Comment le savait-elle ? Un chartreux s’étira sur le muret d’un jardin, ronronnant. Sans tenir compte de mon étonnement, elle se tourna vers le lac. Elle voulut savoir le nom des oiseaux qu’on voyait au printemps au vol rapide. Des martinets. Subitement, le soleil illumina la nuit. Regardant devant elle, elle me dit qu’elle aimerait avoir mon adresse informatique : « Je vous dirai ce que je pense de vous, de vos écrits ». J’allais la lui donner quand ma femme a allumé la lumière : il était l’heure de se lever.

Tout le jour, une question me tourmenta : comment la femme du lac allait-elle pouvoir m’écrire ?

Heureusement, le soir, je reçus, un courriel, une longue lettre dans laquelle la femme du lac me révélait à moi-même, percevait la moindre de mes phrases mieux que je n’aurais jamais pu le faire. Je répondis aussitôt. Ce fut le début d’une belle correspondance.

Terre-à-terre, ma femme insinue que je m’écris à moi-même.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article