Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Univers Parallèles

Des Bd, des dessins rigolos, des textes débiles et plein de n'importe quoi comme s'il en pleuvait, avec des dessinateurs fous fous fous...

Beau par Yvan

C'était nouveau, pour lui. Tout le monde le trouvait beau. Tout le monde lui disait. Tout le monde et partout. Si souvent que sa mère n'avait plus besoin de le lui dire. A ce rythme-là, il finirait par le croire. Il finirait par se trouver beau lui-même. Par se regarder dans la glace, longuement. Au lieu de se laver les dents. Au lieu de se peigner. Au lieu de se faire beau. Au lieu de se faire beau, il passerait son temps à se trouver beau. Et finirait sans doute par ne plus l'être. Ce que toutes et tous ne manqueraient pas de lui faire remarquer. T'es moins beau. Depuis un certain temps, t'es moins beau. On lui dirait partout et sans arrêt. Sauf sa mère. Sa mère sortirait de sa réserve de mère et lui dirait à nouveau qu'il est beau. T'es beau, mon fils, t'es beau ! Et tout s'inverserait. Il recommencerait à faire des efforts. A se laver les dents, à se peigner. Ce qui le rendrait plus beau, mécaniquement, jusqu'au jour où quelqu'un d'autre lui dirait qu'il est beau, puis jusqu'au jour où tout le monde le lui dirait, sans arrêt, partout. Sauf sa mère. Sauf sa mère qui sentirait le vent tourner et l'odeur rance en provenance de son fils revenir. Son fils qu'elle trouvait beau, pourtant, mais qui, depuis que tout le monde le lui disait à nouveau, ne se lavait plus les dents et ne se peignait plus. Se négligeait. Ce qui le rendait moins beau. Et ainsi de suite. Marée montante et descendante d'un beau subissant les inconstances de sa beauté. L'espoir, s'il lui en restait un, était qu'une mythologie s'intéressât à son cas. Ou qu'une revue bizarre, dans une moindre mesure, acceptât de publier son histoire sans intérêt.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article